Kerskam

Le 17 mai 2010

[Test] Machinarium

Ecrit par : Nalexa Kerskam Dans : Avis|Jeux vidéo

Machinarium_LogoComme je l’avais précisé lors de la soirée Point’n’Click, je ne m’étais pas attardée sur Machinarium puisqu’il était sur mon pc depuis un petit moment. J’ai enfin trouvé le temps de le terminer et voici le résultat de ma prise de tête sur ce jeu.

Et oui ce jeu m’a rappelé à certains moments le pire défaut du genre, passer un trop grand nombre de minutes à chercher où et comment cliquer pour se rendre compte que l’idée était bonne mais qu’il manquait quelques pixels :)
Cela m’a permis de réaliser que je n’avais plus les « réflexes » qui fallait, je devrai refaire quelques vieux jeux pour reprendre la main ! Et pour m’aider à ne pas tout balancer par la fenêtre les développeurs ont prévu deux niveaux d’aide : un premier sous forme de bulle avec un dessin et le second contenant la solution complète du lieu où vous vous trouvez. Mais pour avoir l’illumination totale, il faudra faire un petit shoot’hem up, vous ne croyez quand même pas que tout allait vous tomber dans la main. Cela permet aussi de ne pas être trop tenté et de chercher un minimum.

machinarium2 Pour en revenir à l’histoire, vous incarnez un robot qui vient d’être exclu de la ville et a perdu sa fiancée. Vous devez tout d’abord revenir en ville afin de tout mettre au clair. Il vous faudra aussi déjouer les quelques pièges qui vous barreront le chemin jusqu’à la délivrance.

Comme le montrent les captures d’écran de ce billet, l’univers a un petit côté steam punk avec ces bâtiments de métal, les rouages qui trainent ici et là. Le manque de couleurs (tout est assez gris-verdâtre) donne un ensemble mélancolique accentué aussi avec la musique. J’ai vraiment apprécié tout cet univers et aurai aimé y rester un peu plus longtemps … Le jeu n’est pas très long, 5 heures pour moi.

machinarium1 Le jeu sort le 3 juin en version boîte avec sa bande-son et une autre création d’Aminita Design : Samorost 2. Et il est toujours disponible sur Steam. Malgré sa courte durée de vie, je vous conseille de vous plonger cette aventure crayonnée et envoutante !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags: ,

5 commentaires

Les tweets qui mentionnent [Test] Machinarium | Kerskam -- Topsy.com a écrit

le 17 mai 2010 à 12:13

Avatar

[...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Diraen, Nalexa. Nalexa a dit: Du nouveau sur le blog : [Test] Machinarium http://www.kerskam.fr/jeux-video/test-machinarium/ [...]

Anh Tuan a écrit

le 17 mai 2010 à 12:17

Avatar

Ce jeu a été un de mes gros coups de coeur. J’ai adoré l’univers graphique et les énigmes ponctuées de mini-jeux qui cassent agréablement le rythme. Pas de dialogue ici, tout s’explique sous forme de bulles de pensée dessinées. Vraiment très beau à regarder et explorer, jeu magnifique ^^

maspalio a écrit

le 17 mai 2010 à 13:17

Avatar

merci pour ce test complet.Pour ma part je suis secret files 1 sur wii. Que du bon également :)
.-= Dernier article de maspalio ..F1 2010 – Journal de Développement Episode 3 =-.

Ymeric a écrit

le 17 mai 2010 à 16:41

Avatar

L’univers graphique est simplement fabuleux, envoutant et c’est d’ailleurs souvent l’avantage premier des Point’n’Click. Son prix reste cependant assez élevé en version dématérialisé pour une durée de vie si courte.
Ymeric

Nalexa a écrit

le 17 mai 2010 à 20:17

Avatar

@Ymeric : c’est vrai qu’en ce moment le jeu seul est un peu cher sur Steam. Mais comme il y a une promo avec un pack le contenant à 19euros, c’est tout de suite plus intéressant.

Rechercher


Mes petites notes

  • photo from Tumblr

    plop-note:

    Ma vie sociale ressemble tellement à ça en ce moment… 
    Et je le vis bien ! :D

    07/23/13

  • photo from Tumblr

    gamefreaksnz:

    Despicable Me: Minion’s Creed by ~GoEnkidu

    07/11/13

  • photo from Tumblr

    plop-note:

    TESTS DESIGNS - DISNEY INFINITY by David Gilson

    Les fans de l’univers Disney le savent et l’attendent avec impatience : le jeu vidéo Disney Infinity sort partout en Europe et aux Etats-Unis en Août prochain. 

    Basé sur l’interaction des différents personnages, univers et licenses Disney ( enfin, surtout ceux de Pixar !..), le jeu est appelé à évoluer dans ses modes de jeu et sa collection de figurines associées.
    Il y a presque 2 ans et demi, j’ai eu le privilège d’être contacté par Disney Interactive après que John Lasseter lui-même ait avancé mon nom pour tenter de trouver des designs homogènes et sympathiques sur ce projet alors appelé “Toy Box” (qui est en fait l’un des modes de jeu d’Infinity).
    Il semble que les petits chibis de Raiponce arborés sur une des fameuses chemises de Lasseter que j’avais réalisés à l’époque l’avaient séduit et j’ai donc pu travailler à distance avec l’équipe des quelques designers dont la mission était de trouver et définir le design des personnages du jeu.
    Ainsi, voici quelques exemples de ce que j’ai proposé, en se focalisant sur une poignée de personnages emblématiques des univers disneyiens.
    Au final, mes propositions n’ont pas été retenues car trop mignons pour la cible visée, sans que cela n’enlève pour autant la qualité de mon travail.
    Reste une expérience qui fût plutôt fun et agréable grâce à la gentillesse et l’aide de Sébastien Gallego que je remercie encore.
    —————————————————————————-
    Fans of the Disney universe know and look forward to the Disney Infinity video game which comes across Europe and the United States next August.
    Based on the interaction of various characters, universes and licensing Disney ( well, Pixar mainly !..), the game will evolve in its game modes and its associated collection of figurines.
    Nearly 2 years and an half ago, I had the privilege of being contacted by Disney Interactive after John Lasseter himself has suggested my name to try to find consistent and cool designs for this project then called “Toy Box” (which is actually one of the modes of Infinity game).
    It seems that my small chibis of Tangled / Rapunzel flown on one of Lasseter’s famous shirts I made at this time, had appealed him and I was then able to work in freelance from France with the designers’ team whose mission was to find and define the character design of the game.
    So, here are some test samples of what I submitted, focusing on a handful of iconic characters in the Disney universe.
    In the end, my proposals were not selected because they were too cute for the target, although this does not take much for the quality of my work.
    It remains to me an experience that was rather fun and enjoyable thanks to the kindness and help of Sebastian Gallego I thank again.

    David Gilson

    https://infinity.disney.com/toy-box

    06/06/13