Kerskam

Le 14 juillet 2010

[Avis] Toy Story 3

Ecrit par : Nalexa Kerskam Dans : Avis|Cinéma

Il y a 15 ans, Pixar débarquait sur grand écran avec un film d’animation entièrement généré par ordinateur. Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une grande fan de leurs films mais vous ne savez peut-être pas que tout n’avait pas commencé par un grand bonheur. Jeune et pleine de contradiction, j’avais décrété que faire des films d’animation avec seulement des ordinateurs, c’était n’importe quoi (bien entendu, je n’avais rien contre les effets spéciaux et les cinématiques des jeux vidéo). Le premier Toy Story fut donc le seul que je n’ai pas vu tout d’abord au cinéma. Heureusement, on me força à regarder Luxo Jr et Toy Story histoire de me faire comprendre mon erreur et depuis j’essaie d’oublier ces errements de jeunesse !

Mais je suis d’abord là pour vous parler de Toy Story 3, même s’il a une saveur particulière puisque réalisé par Lee Unrick et non pas John Lasseter et surtout par son origine et ses conséquences (rachat de Pixar par Disney pour la conclusion de la légende).  Dans quel état j’allais retrouver Buzz, Woody, Pile-Poil (oui j’aime ce cheval) après toutes ces années ? Est-ce que l’absence de l’homme aux chemises hawaïennes allait se faire sentir ? Et pour ne pas vous faire languir trop longtemps : la passation de pouvoir se déroule parfaitement !

Pour changer un peu et pour vous laisser le maximum de surprise, je ne dévoilera de l’histoire seulement le point de départ : Andy fait ses cartons pour l’université et ses jouets se demandent ce qu’ils vont devenir. Ensuite, je ne peux que vous dire que du début avec une séquence nostalgie vers les premiers épisodes à la fin émouvante tout m’a plu ! Le couple vedette Barbie et Ken est excellent, les personnages récurrents sont toujours là pour notre plus grand plaisir (même si on ne voit pas assez le plus fantastique cheval de l’ouest).

Toy Story

L’histoire est plus sérieuse, plus riche, j’ai moins ri que précédemment mais ces scènes plus drôles sont en même temps plus mises en valeur. Et j’ai surtout eu la larme à l’œil, tremblée de peur vu les mésaventures que Woody et Buzz enchainaient. Bref, je suis retombée en enfance, je vivais les évènements qui étaient sur le grand écran et je voyais cette fin de cycle, cette conclusion à laquelle je n’avais pas pensée, que je n’avais pas osé imaginer et qui plus le temps passe plus je trouve parfaite.

Une fois le film terminé, je n’avais qu’une envie voir et revoir cette trilogie. Pixar a encore su me toucher, oui je suis une grande fan, je ne suis sans doute pas objective (enfin si quand même ils sont géniaux c’est tout :) ). Je me demande quand même comment j’aurai considérer ces films si je les avais petite, comment les enfants réagissent (bon ils y a en qui avaient un peur pendant la projection), ce qui les touchent.

Ken Barbie Je ne peux que vous dire de foncer dans les salles obscures pour voir ce dernier opus des jouets les plus merveilleux et si vous n’avez jamais vu un Toy Story, regardez les deux premiers. Et comme la 3D est devenue chose courante, est-elle indispensable ici ? Oui mais pas pour le long métrage que j’ai trouvé bizarrement un ton en dessous que la conversion 3D du premier épisode. C’est pour le court présenté avant Day And Night, qui en a une utilisation intéressante.

Pour finir, je vous laisse avec Ken qui vous donne quelques conseils de drague (il est trop fort ce Ken !) :


Rendez-vous sur Hellocoton !
Tags: ,

4 commentaires

Queen A a écrit

le 21 juillet 2010 à 12:32

Avatar

Merveilleux ce film !!! J’étais sur excitée toute la journée, rien qu’à l’idée de le voir :)

bulywif a écrit

le 9 août 2010 à 11:17

Avatar

Mon avis :comblé et decu !

Le film ? excellent ! comblé !
de l’action ,de l’humour,de la tendresse,des frissons, bref a consommer sans moderations.

La 3d ? une vaste blague
tout etait reunis pour avoir une experience hors du commun en matiere d’intraction avec le public
(mon reve voir un buzz voler devant mes yeux)
et mise a part l’effet de profondeur que l’on ne remarque plus apres 15 mn de visionnage et quelques effets de champs …..rien.

Quand on vois les marque comme M&Ms et Haribos asperger la salle de bonbons avant le film, ou la bande annonce des « les aventures de samy ».(serpent qui avance dans la salle) on est en droit de se poser quelques question sur le logo 3d de Toys 3.
Sutout quant on sait que nous avons disney / pixar derriere.

Nalexa a écrit

le 9 août 2010 à 20:42

Avatar

@bulywif : Je préfère d’autres effets que juste faire sortir des éléments de l’écran pour çà il y a les parcs d’attractions. Mais là je n’ai vraiment pas eu l’impression d’avoir grand chose.
Comme je l’ai mis, j’ai préféré la conversion du premier épisode …

bulywif a écrit

le 10 août 2010 à 10:57

Avatar

Tout a fait d’accord avec toi.

Mais actuellement l’industrie du cinema a trouver un excellent systeme anticopie en apposant un logo 3d (et accesoirement une belle augmentation du billet d’entrée)
sur une majoritée de film.

Pour le coté parc d’attraction ,j’approuve la comparaison ,mais voir ma fille de 4 ans tendre les mains vers l’ecran ,helas à la vue de publicité, me fait penser que pour un film ,basé sur des jouets ,pixar/disney a raté l’occasion de nous offrir quelques moments privilégiés.

Sinons vivement la version DVD ! ^^

Rechercher


Mes petites notes

  • photo from Tumblr

    plop-note:

    Ma vie sociale ressemble tellement à ça en ce moment… 
    Et je le vis bien ! :D

    07/23/13

  • photo from Tumblr

    gamefreaksnz:

    Despicable Me: Minion’s Creed by ~GoEnkidu

    07/11/13

  • photo from Tumblr

    plop-note:

    TESTS DESIGNS - DISNEY INFINITY by David Gilson

    Les fans de l’univers Disney le savent et l’attendent avec impatience : le jeu vidéo Disney Infinity sort partout en Europe et aux Etats-Unis en Août prochain. 

    Basé sur l’interaction des différents personnages, univers et licenses Disney ( enfin, surtout ceux de Pixar !..), le jeu est appelé à évoluer dans ses modes de jeu et sa collection de figurines associées.
    Il y a presque 2 ans et demi, j’ai eu le privilège d’être contacté par Disney Interactive après que John Lasseter lui-même ait avancé mon nom pour tenter de trouver des designs homogènes et sympathiques sur ce projet alors appelé “Toy Box” (qui est en fait l’un des modes de jeu d’Infinity).
    Il semble que les petits chibis de Raiponce arborés sur une des fameuses chemises de Lasseter que j’avais réalisés à l’époque l’avaient séduit et j’ai donc pu travailler à distance avec l’équipe des quelques designers dont la mission était de trouver et définir le design des personnages du jeu.
    Ainsi, voici quelques exemples de ce que j’ai proposé, en se focalisant sur une poignée de personnages emblématiques des univers disneyiens.
    Au final, mes propositions n’ont pas été retenues car trop mignons pour la cible visée, sans que cela n’enlève pour autant la qualité de mon travail.
    Reste une expérience qui fût plutôt fun et agréable grâce à la gentillesse et l’aide de Sébastien Gallego que je remercie encore.
    —————————————————————————-
    Fans of the Disney universe know and look forward to the Disney Infinity video game which comes across Europe and the United States next August.
    Based on the interaction of various characters, universes and licensing Disney ( well, Pixar mainly !..), the game will evolve in its game modes and its associated collection of figurines.
    Nearly 2 years and an half ago, I had the privilege of being contacted by Disney Interactive after John Lasseter himself has suggested my name to try to find consistent and cool designs for this project then called “Toy Box” (which is actually one of the modes of Infinity game).
    It seems that my small chibis of Tangled / Rapunzel flown on one of Lasseter’s famous shirts I made at this time, had appealed him and I was then able to work in freelance from France with the designers’ team whose mission was to find and define the character design of the game.
    So, here are some test samples of what I submitted, focusing on a handful of iconic characters in the Disney universe.
    In the end, my proposals were not selected because they were too cute for the target, although this does not take much for the quality of my work.
    It remains to me an experience that was rather fun and enjoyable thanks to the kindness and help of Sebastian Gallego I thank again.

    David Gilson

    https://infinity.disney.com/toy-box

    06/06/13