[Avis] Panic sur Florida Bleach

[Avis] Panic sur Florida Bleach

Au détour d’un espionnage de discussion sur twitter, j’avais appris la connaissance d’un film de Joe Dante, Panic sur Florida Beach. Quel magnifique choix de titre français par rapport au titre original Matinee ! Vu comme il avait été bien vendu, je me ruais sur sa version blu-ray sortie le 1er juin et voici donc mon avis.

Synopsis : Key West, Floride, 1962. Alors que le monde est au bord de l’anéantissement nucléaire, Lawrence Woosley présente en première mondiale son nouveau film d’horreur. Les habitants de Key West, Gene et ses amis, s’apprêtent à vivre un samedi après-midi qu’ils n’oublieront pas.

Premier verdict de ma part : ce long-métrage ne détronne pas Gizmo dans mon coeur au risque de me faire taper par John Plissken. Je ne sais pas si c’est parce que j’avais vu dans la journée X-men qui parlait lui aussi de la crise des missiles de Cuba mais j’ai eu du mal à rentrer dans le film. J’étais plus en train de regarder l’image un peu pixellisée au début et ce filtre orange sur l’image que je trouvais un peu trop prononcé.

Ce qui se passait sur l’écran était secondaire. Puis peu à peu, grâce aussi à John Goodman qui campe Lawrence Woolsey, grand manitou du film d’horreur connu ou pas aux Etats-Unis, je commence à apprécier de plus en plus l’histoire qui se déroule sous mes yeux. J’apprécie plus Simon Fenton qui joue Gene Loomis un peu tête à claques au départ mais qui devient attachant au fur et à mesure.

Mais c’est surtout quelques heures, jours plus tard que le coté nostalgique du film m’apparu. Je repensais à ces aventures remplies de bêtes en tout genre : aux « Monstres attaquent la ville » qui m’avaient enchantée, enfin façon de parler… Il m’a surtout marqué jeune et depuis je n’ose pas le revoir (peur du coup de vieux). Des souvenirs de « La mouche » sont aussi remontées, le premier en noir et blanc avec sa fin formidable pas celui de Cronenberg.

Au final, il faut laisser reposer un peu pour apprécier cet hommage afin que nos propres souvenirs refassent surface. J’ai été surprise de la variation de mon ressenti au cours des jours qui ont suivi le visionnage. Et surtout ce film change un peu dans la liste de Joe Dante (enfin celle que je connais le mieux). Il ne me reste plus qu’à regarder Mant!, le film star de Panic sur Florida Beach, puisqu’il est présent sur la galette du Blu-Ray en bonus.

Tags: ,



Une Reponse to [Avis] Panic sur Florida Bleach

  1. En passant…
    Effectivement, un film excellent !
    Avec une réflexion sur le film d’horreur, et le désir relancé du vieux couple au travers de celui de jeunes adolescents…
    Du très bon Joe Dante.

    VLC.

Back to Top ↑